Portraits d'acteurs
Des témoins engagés pour une société ouverte à tous

Caroline Delage et Alex Darmon: « On perd beaucoup en séparant les générations »

Productrice et auteur de la série-documentaire Une vie d’écart (Canal+)

« Une vie d’écart » : sous ce titre énigmatique, Canal + diffuse depuis le 7 octobre une série documentaire en quatre épisodes consacrée aux pouvoirs des liens intergénérationnels. Pendant six semaines, une équipe de tournage s’est installée au sein d’un EHPAD de la région parisienne pour filmer la rencontre quotidienne entre des résidents et une classe de maternelle. Ponctuée par l’analyse de spécialistes du grand âge et de la petite enfance, la caméra saisit avec pudeur ce qui se joue entre petits et grands.

Anne Sarah Kertudo, la voix des « déniés de justice »

Fondatrice Association Droit pluriel

Le 18 juin 2019, l’Association Droit Pluriel était à l’honneur. Le comité national coordination action handicap (CCAH) l’a désignée comme lauréate de son prix annuel dans la catégorie « changer le regard ». Cette nomination récompense le travail mené par Droit pluriel pour former les professionnels de la justice à l’accessibilité, faire évoluer leurs représentations autour des situations de handicap et favoriser ainsi l’accès des personnes handicapées au droit et à la justice.

Marie Françoise Fuchs, une vieillesse pleine d’avenir

Présidente d’honneur Association Old’Up

A 85 ans, Marie-Françoise Fuchs n’a rien de la mamie gâteau et encore moins de la mamie gâteuse. Cheveux coupés courts, silhouette impeccable en pantalon, col roulé, elle vous accueille avec une tasse de thé et cette aisance toute naturelle des gens bien né. Dans son bureau, donnant sur la cour d’un immeuble ancien face au Louvre, les livres ont pris le pouvoir, allant jusqu’à investir le canapé. Il est vrai que cette petite femme aux faux airs de Françoise Giroud, n’est pas du genre à s’alanguir.

Pour banaliser la différence, Flore Lelièvre met les petits plats dans les grands

Présidente Restaurant le Reflet

Flore Lelièvre aurait pu se contenter d’être une jeune architecte d’intérieur dans une ville dynamique. Mais son parcours familial, ses rencontres et sa force de conviction en ont décidé autrement. A 26 ans, cette jeune nantaise vient d’ouvrir un restaurant d’un type inédit en France, où travailleurs « ordinaires » et « extraordinaires » travaillent main dans la main. A l’origine du projet, la jeune femme souhaite permettre à des personnes trisomiques « de travailler et d’être rémunérées comme et avec tout le monde ».

Barthélémy Gas ou l’aventure intergénérationnelle 2.0

Cofondateur Les Talents d'Alphonse

A 25 ans, Barthélémy Gas a fait le pari de l’« Or gris ». Avec son condisciple Thibault Bastin, rencontré sur les bans de leur école d’ingénieur, ils ont créé en 2015 une plateforme collaborative joliment baptisée les talents d’Alphonse. Objectifs de la jeune start up, qui a déjà assuré plusieurs centaines d’heures de transmission de savoir-faire entre générations : mettre en relation des retraités passionnés et riches d’expériences, les Alphonse et les Alphonsine, avec des jeunes « Curieux », désireux de s’initier à des activités manuelles ou culturelles.

Marie-Claude Barroche : les « funambules de la vie » lui disent merci !

Présidente Association Espoir 54

« Lorsque notre second fils a été hospitalisé pour la première fois en 1994, à 20 ans, et que des troubles psychiques graves ont été diagnostiqués, toute la famille a connu un moment très difficile. Il y avait bien eu quelques signes précurseurs : Albert faisait tout beaucoup plus lentement que les autres enfants, mais la prise de conscience a été brutale ».